elias nahra

ELIAS NAHRA,
Président Fondateur du Groupe Triomphe Sécurité

1971 – 2020

 

La Famille d’Elias NAHRA, Président fondateur du Groupe Triomphe Sécurité, le Comité de Direction du Groupe, l’ensemble de ses collaborateurs ont l’extrême douleur de vous annoncer son décès foudroyant intervenu ce lundi 27 juillet.
Unis et attristés, ils rendent un vibrant et affectueux hommage à la mémoire de ce Grand Homme, créateur et entrepreneur exceptionnel qui avait encore beaucoup à faire, pas encore à l’aube de ses 50 ans.
Extrêmement touché par le nombre considérable d’hommages et de témoignages venus tant de l’intérieur que de l’extérieur de l’entreprise, le Comité de Direction, au nom de tous les collaborateurs et de la famille, remercie par avance de tout coeur les innombrables contributeurs et rassemblera l’ensemble dans un livre d’or qui peut être encore nourri sur l’adresse mail suivante : contact@triomphe-securite.fr

Né à Beyrouth au Liban un 20 mars 1971, avant-dernier enfant d’une fratrie qui en comptera 6 dont ses deux plus proches collaborateurs au sein du Groupe Triomphe Sécurité : Walid et Jean, Elias NAHRA, Bac C en poche, arrive en 1991 à Paris pour entamer ses études universitaires qui comptent tant pour sa famille.

Pour les financer, il trouve un «job d’été» d’agent de sécurité. Rapidement, ses talents précoces d’organisateur et de meneur d’hommes s’affirment. Et la passion naissante pour ce métier de la sécurité privée, en pleine émergence, le conduit à poursuivre. Il appellera plus tard ses frères Walid et Jean, une fois leurs études terminées, à le rejoindre. Tant il a confiance en ses capacités à réussir en France, un pays ami qui devient vite une seconde patrie de coeur avant de devenir aussi la sienne.

Déjà, à ses tout débuts, dans ses fonctions premières d’APS, Elias NAHRA se révèle leader. Dans un contexte métier peu structuré, ses talents de manager soucieux de qualité s’épanouissent. Simple «exécutant», il se révélait déjà un «dirigeant» animant, coordonnant, recrutant et développant vite une expertise sensible et très appréciée : la lutte contre la démarque inconnue dans les surfaces commerciales.

Franchissant rapidement — en moins de 5 ans — tous les niveaux : chef de poste, opérateur vidéo, responsable d’exploitation… il compte à son actif plusieurs interventions exemplaires. Certaines s’inscrivent déjà dans un contexte de coopération avec les forces de l’ordre. L’univers commercial, celui des centres commerciaux en particulier, s’affirme comme son expertise avec d’emblée une vision exigeante.

De 1997 à 2005, Elias exerce en tant que directeur régional puis directeur d’exploitation d’une entreprise moyenne. C’est la confirmation, à 28 ans, d’une carrière bien entamée. Son savoir-faire relationnel fait de droiture, de confiance, de persuasion et de bienveillance se consolident et ses talents commerciaux remportent de grands succès.

En 2005, c’est le grand saut : la création de sa propre entreprise avec son grand frère Walid de formation comptable et financière qui le rejoint, lui et son petit frère Jean, qu’Elias avait embarqué dans l’aventure sécurité privée depuis déjà 1995. Le même sens de l’excellence donne rapidement des résultats qui forcent l’admiration, y compris de ses confrères et concurrents.

Démarrée avec 20 agents, Triomphe Sécurité connait dès le départ des croissances à 3 chiffres, qui se stabilisent à 2 chiffres cinq ans après. Du Top 20, le groupe passe en 2015 dans le Top 10 des entreprises de sécurité privée françaises. Pour ne plus le quitter, forçant le respect et convaincant nombre de nouveaux clients tout en fidélisant les «anciens».

A l’expertise spécialisée de la sécurité privée et de la sécurité incendie dans l’univers de la distribution puis surtout des centres commerciaux, vient s’adjoindre celle sensible des parcs de loisirs avec Euro Disney Paris. Les plus grandes foncières d’urbanisme commercial européennes et françaises travaillent avec le groupe qui, pour son essor, mise uniquement sur la croissance interne, la formation des agents (création du centre de formation du Groupe Exit Conseil en 2007), la qualité certifiée, la réactivité et un circuit court de décisions et actions opérationnelles exceptionnel.

Animé d’une haute ambition professionnelle pour l’ensemble de la branche métier, Elias NAHRA rejoint très tôt l’organisation patronale professionnelle : le SNES. En homme pressé de changer un modèle métier insatisfaisant, il entre tout aussi rapidement au Conseil d’administration du SNES et n’aura de cesse de monter au créneau sur des sujets de déontologie, de qualité, d’expertise, de formation et assainissement du métier dans le cadre de relations équilibrées avec les donneurs d’ordre.

Très fervent partisan du CNAPS, il s’impliquera aux côtés du Préfet Philip Alloncle, alors Délégué aux Coopérations de Sécurité auprès du Ministère de l’Intérieur, dans un dialogue avancé et unique avec les clients et soutiendra le sujet de la garantie financière.

Partisan du collectif, il joue un rôle que tous ses collègues considèrent comme absolument décisif dans l’unification des organisations patronales du métier qui donne naissance en 2019 au GES dont il devient vice-président et président du Collège des grandes entreprises. Les numéros 1 du métier le choisissent lui, l’entrepreneur indépendant, à l’unanimité.

Mais ses plus grandes fierté et passion restaient ses équipes et la satisfaction de ses partenaires et clients. Avec ses presque 3000 salariés actuellement, il avait un contact et une proximité exceptionnels parce qu’il plaçait au plus haut l’importance de l’homme dans l’entreprise. Les notions managériales et froides de capital humain ou de RH ne correspondaient finalement pas à l’esprit de collectif et d’équipe qui animait et animera toujours son Groupe. Et ce dans le contexte d’une exigence d’excellence dans la prestation de service.

Toujours dans cet objectif d’excellence, il avait tracé en décembre 2019, lors du séminaire prospectif Groupe, un horizon de développement jusqu’à 2030 qui devait consacrer la maturité organisationnelle du groupe, devenu en moins de 15 ans l’un des plus prometteurs du métier.

Pratiquant un management bienveillant et de délégation basé sur la proximité et la confiance, il savait pouvoir ainsi prendre un peu plus de recul pour laisser le talent de ses équipes et de sa garde rapprochée s’exprimer pleinement. Pour se consacrer lui-même davantage à la stratégie…
Un sort cruel fait que, parti à 49 ans à peine, après 30 ans de métier déjà, il ne verra pas son Groupe atteindre l’objectif des 100 M€ de CA en 2020, alors que 15 ans plus tôt il était parti de zéro avec ses frères et quelques fidèles.

Manager de l’année 2012 aux « Trophées de la Sécurité Privée », en pointe dans le dialogue et les échanges avec les forces de sécurité publique, soucieux du rôle de la sécurité privée dans le contexte terroriste et convaincu de ses potentialités sous-exploitées de protection du public, il avait, tout au long du confinement, tenu à venir chaque jour dans ses nouveaux bureaux piloter la crise en direct, dès la première heure matinale. Une crise qui avait forcément rapidement impacté les activités du Groupe, au niveau des centres commerciaux notamment. En quelques jours, il avait tout remis en ordre de marche avec ses équipes exceptionnellement mobilisées et veillé au plus près à la sortie de crise.

Les innombrables messages parvenus au Groupe et à sa famille, y compris des plus hautes autorités de l’Etat, témoignent d’une reconnaissance unanime et unique face à la perte d’un entrepreneur aux multiples talents exceptionnels.

Le président de Triomphe Sécurité jouait un rôle clé dans la modernisation en profondeur de notre secteur qu’il appelait de ses vœux afin de redorer le blason de notre profession.

Grâce à son implication et son engagement de tous les instants au sein des organisations professionnelles de la branche de la prévention et de la sécurité, Elias NAHRA a fortement contribué aux adaptations nécessaires du secteur intervenues au cours de la dernière décennie. Il a su donner ses lettres de noblesse à notre profession, l’a défendue dès que possible, l’a vécue profondément. Il aura contribué à ce que le secteur de la sécurité privée prenne en main son avenir et celui de nos métiers.

FREDERIC GAUTHEY

PRESIDENT DU GES, DONT ELIAS NAHRA ETAIT VICE-PRESIDENT, FONDATEUR ET PRESIDENT DU COLLEGE DES GRANDES ENTREPRISES

Je tiens à rendre hommage à un chef d’entreprise ambitieux pour sa société et pour la profession.
Elias NAHRA a été un élément moteur dans les discussions entre les donneurs d’ordre et les chefs d’entreprise dans le cadre de la mission conduite par le Médiateur interentreprises et la Délégation à la Coordination de Sécurité, notamment entre 2017 et 2018. Son charisme évident et son rôle fédérateur étaient incontestables et précieux au sein de la profession.
Je salue également le parcours d’un homme qui a gravi tous les échelons d’agent de sécurité jusqu’à la création de sa propre société. Le développement de Triomphe Sécurité est un exemple de réussite. Son intégrité, sa constance et les capacités de travail d’Elias NAHRA ont tout naturellement fait de lui un des acteurs en toute première ligne durant la crise sanitaire du Covid-19

PREFET PHILIP ALLONCLE

DELEGUE AUX COOPERATIONS DE SECURITE DE 2016 A 2019, TEMOIGNAGE PARU DANS LA DEPECHE AEF N° 632499 DU 28/07/2020